Article publié le 04.10.2008

 

Après sa démarcation de And-jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads), le mouvement politique autonome Yoonu Askan-wi a déposé auprès de la préfecture de Dakar, un dossier portant demande de reconnaissance.

Par Astou Winnie BEYE

Dorénavant, on ne dira plus Yoonu Askan-wi, mais plutôt Yoonu Askan-wi/Mouvement pour l’autonomie populaire. La nouvelle est tombée hier suite à un communiqué rendu public. En effet, une délégation de ce parti a déposé, auprès de la préfecture de Dakar, un dossier portant demande de reconnaissance. Dans ses statuts, Yonou Askan-wi/Mouvement pour l’autonomie populaire se définit «comme un mouvement d’intervention politique, sociale, culturelle et économique» qui se fixe pour objectifs, «la construction d’une grande organisation unitaire pour l’autonomie des masses et l’alternative populaire», «la conquête du pouvoir politique au Sénégal et son exercice au service du peuple, des populations les plus défavorisées en particulier», «la contribution à la construction de l’unité africaine et à l’instauration des Etats-Unis socialistes d’Afrique», et «l’instauration d’un Etat démocratique, socialiste, pluraliste et laïc, garantissant la liberté de culte, les droits économiques et sociaux ainsi que l’exercice effectif des libertés démocratiques».


Après une brève présentation, Yoonu Askan-wi/Map précise avoir créé un emblème sur lequel ses couleurs principales sont le noir, le blanc et la dominante, l’ocre qui «symbolise l’éthique et la créativité, et renvoie à l’identité sahélo-africaine, ouverte sur la diversité et la pluralité démocratique, pour une civilisation humaine alternative de réciprocité positive, d’interactivité et d’équité».


Pour rappel, Yoonu Askan-wi s’était affilié à And-jëf/Pads au lendemain des élections présidentielles et législatives de février et juin 2007. C’est par la suite, plus précisément le 3 mai 2008, qu’il s’est constitué publiquement en un mouvement politique autonome.


Par ailleurs, le nouveau Yoonu Askan wi, via sa conférence constitutive, a mis en place, à titre provisoire jusqu’à la tenue du premier congrès, un Comité de liaison.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site